Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

To be determined Livraison
0,00 € Total

Commander

Le produit a été ajouté au panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produit
Total commande  To be determined
Total
Continuer votre achat Commander

Ma cigarette électronique ne fait plus de vapeur : que faire ?

Les vapoteurs débutants sont parfois déroutés lorsqu’ils abandonnent leurs anciennes cigarettes pour la cigarette électronique. Le goût change, l’absorption de la nicotine est différente ainsi que le volume de vapeur produit.

Comme le geste dans le fait de fumer, la production de vapeur est très recherchée par les vapoteurs débutants, mais elle n’est pas toujours au rendez-vous avec certaines cigarettes électroniques ; en cause, le matériel, le e-liquide utilisé ou la manière de vapoter. Notons que l’on ne parlera pas ici de fumée, mais de vapeur.

Votre cigarette électronique ne fait plus de vapeur

Lorsque votre cigarette ne fait plus la même vapeur qu’avant, on a souvent affaire à un problème de qualité du matériel ou bien à une altération due au temps. Il ne faut pas désespérer et être tenté de reprendre la cigarette, il existe des points à vérifier et des solutions.

L’état du clearomiseur

Si vous utilisez un ancien modèle de clearomiseur comme les Kanger T2 il est très important d’effectuer un entretien régulier, en dévissant les différentes pièces et en passant sous l’eau le drip-tip et le réservoir (en ayant pris soin de retirer la résistance). Vous pourrez remonter votre clearomiseur après séchage et effectuer le remplissage. Les clearomiseurs ancienne génération sont considérés comme des consommables à faible durée de vie, d’où leur prix abordable ; malgré un nettoyage correct, le clearomiseur peut montrer des signes d’usure, il faudra alors envisager de le remplacer.

Les clearomiseurs modernes ont une durée de vie beaucoup plus longue, mais ils ont également besoin d’un entretien régulier afin d’éviter les fuites ou l’encombrement des airflow, qui pourrait diminuer le volume de vapeur.

L’état de la résistance

La résistance est l’une des parties les plus importantes d’une cigarette électronique, pour la création de la vapeur. Le premier signe qu’une résistance arrive en fin de vie, est la diminution de la vapeur associée à une restitution des saveurs de moins bonne qualité.

De nos jours, les résistances sont de très bonnes qualité et ont une durée de vie importante, ce qui permet de pallier à l’augmentation de leur prix. Il est cependant possible de tomber sur des résistances défectueuses, elles sont facilement repérables car elles provoquent parfois des fuites, et ont un mauvais fonctionnement.

Lorsque vous installez une nouvelle résistance dans votre clearomiseur, n’oubliez pas de l’amorcer en déposant quelques gouttes de liquide directement sur le coton. Une fois installée et votre réservoir rempli, laisser la résistance s’imbiber quelques minutes avant de vaper.

La plupart du temps, lorsque votre volume de vapeur diminue, c’est la résistance qui est en cause, il ne faut pas hésiter à en changer afin de retrouver des sensations de vape confortables.

Une puissance inadaptée

Il est important d’utiliser les bons réglages de puissance sur votre batterie, afin d’optimiser la production de vapeur.

Sur les batteries anciennes générations qui délivrent une tension constante aux alentours de 3,7 volts comme la Kanger evod, il est important d’utiliser un clearomiseur avec des résistances adaptée, et de garder un taux de charge important (la tension délivrée peut diminuer avec l’état de charge) afin d’avoir une production de vapeur satisfaisante. Avec les batteries à voltage variable comme la Vision Spinner 2, vous avez la possibilité de régler la tension de sortie afin qu’elle s’adapte au mieux à la valeur de la résistance, et donc de choisir des valeurs plus basses pour plus de vapeur. C’est le même principe avec les mods box actuels dont le réglage s’exprime en watts et qui permettent plus de liberté dans le choix de la puissance et de la résistance.

Comment faire plus de vapeur ?

Certains vapoteurs, qui n’ont pas de problèmes techniques avec leur cigarette électronique, souhaitent cependant produire plus de vapeur. En effet, au fur et à mesure que l’on découvre du nouveau matériel et de nouveaux liquides, on se rend compte de l’étendue des possibilités de la vape et le besoin de découverte se fait ressentir. Afin de produire plus de vapeur, il existe plusieurs solutions cités ci-dessous.

Un matériel orienté vapeur

Pour augmenter la production de vapeur, il est préférable de se tourner vers des cigarettes électroniques modernes avec une capacité de puissance importante, associée à des résistances avec une valeur basse.

Pour les vapoteurs qui souhaitent une production importante de vapeur sans pour autant investir dans du matériel ultra-performant avec de multiples réglages, il existe des cigarettes électroniques tout en un comme la Cubox Aio, dont la puissance se règle automatiquement suivant la résistance installée.

De plus en plus de fabricants créent des mods box électroniques avec des puissances très élevées qui permettent au plus grand nombre de découvrir la vape en subohm, c’est-à-dire, avec des résistances en dessous de 1 ohm. Les amateurs de gros nuages se tourneront vers des résistances inférieures à 0,5 ohm et avec des réglages compris, la plupart du temps, entre 25 et 60 watts. La production de vapeur est très gourmande en e-liquide, en passant à ce genre de vape, il est inévitable que votre consommation de liquide explose.

Des e-liquides riches en glycérine végétale

Pour rappel, un e-liquide est généralement composé de propylène glycol qui rend le liquide fluide et fait ressortir les arômes, et de glycérine végétale qui rend le liquide épais et permet une production de vapeur importante. Selon le taux de chaque ingrédient, un e-liquide pourra être orienté saveur ou vapeur.

Si vous recherchez à créer beaucoup de vapeur, il est important d’utiliser des liquides avec un haut taux de glycérine végétale, tout en sachant que le rendu des saveurs sera moins bon. Il existe des e-liquides qui permettent d’allier le rendu des saveurs et la production de vapeur, principalement avec les ratios 50PG/50VG ou 40PG/60VG. Avec un liquide riche en glycérine végétale, il faudra utiliser des résistances adaptées avec des valeurs basses et de larges ouvertures pour un meilleur imbibage.

Adapter sa façon de vaper

Vous avez un matériel puissant avec des liquides permettant de créer beaucoup de vapeur, il ne reste plus qu’à adapter sa vape.

Il existe deux types d’inhalation lorsque l’on vape :

  • l’inhalation indirecte (MTL) est la manière de faire qui se rapproche le plus de celle utilisée lors de l’aspiration sur une cigarette classique, la vapeur entre dans la bouche puis passe dans les poumons. En général, on pratique l’inhalation indirecte avec des résistances supérieures à 0,6 ohm.
  • L’inhalation directe (DL) est utilisée principalement en subohm avec des résistances inférieures ou égales à 0,5 ohm. Avec cette technique, on aspire la vapeur directement dans les poumons, comme on aspire de l’air, on produit donc plus de vapeur à l’expiration. Bien évidemment, ce type d’inhalation engendre une consommation plus importante de liquide.

 

Lorsque votre cigarette électronique ne fait plus de vapeur, il est important de vérifier que les composants sont encore de bonne qualité et ne pas hésiter à changer sa résistance. Lorsque l’on souhaite passer à une vape plus productive en terme de vapeur, il faut investir dans un matériel et des liquides spécifiques. Si vous passez à un type de vape orienté vapeur, nous vous conseillons de revoir votre taux de nicotine à la baisse pour des sensations plus agréables.

Laissez un commentaire

Connectez vous pour laisser un commentaire