Panier 0 Produit Produits (vide)

Aucun produit

To be determined Livraison
0,00 € Total

Commander

Le produit a été ajouté au panier
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier Il y a 1 produit dans votre panier
Total produit
Total commande  To be determined
Total
Continuer votre achat Commander

Le propylène glycol est-il dangereux ?

Le propylène glycol est un ingrédient emblématique des e-liquides, il a souffert d’une mauvaise réputation, fondée principalement sur des quiproquos et des rumeurs survenues lors des débuts de la cigarette électronique. Bien entendu, le propylène glycol n’est pas une substance tout à fait anodine, nous verrons donc en détail ce qu’est le propylène glycol, quel est son rôle dans les e-liquides et comment en faire le meilleur usage possible.

Le propylène glycol (PG), qu’est-ce que c’est ?

Le propylène glycol est un composé chimique dont la formule est C3H8O2. Il est depuis des années utilisé dans diverses industries, et nous sommes à son contact quotidiennement à travers des produits de consommation courante.

Les caractéristiques du propylène glycol

Le propylène glycol est une substance issue de la pétrochimie, qui n’a ni odeur, ni goût, ni couleur. Sous sa forme normale, c’est une substance légèrement visqueuse, qui a la capacité de se mélanger à l’eau et à l’alcool. Il est également connu pour absorber l’humidité environnante, pour rendre soluble une grande quantité de molécules aromatiques et pour se vaporiser à une température avoisinant les 60°C.

L’utilisation du propylène glycol

Voici une liste non-exhaustive des domaines dans lesquels on utilise le propylène glycol :

  • Dans le domaine de la cosmétique, il est principalement utilisé pour éviter la déshydratation des produits.
  • Dans le domaine agro-alimentaire où il est employé comme émulsifiant et comme support d’arômes.
  • Dans le domaine pharmaceutique, on le retrouve dans certains médicaments de type aérosol.
  • Dans le domaine de la vape, comme support d’arômes et comme principal ingrédient des e-liquides.
  • Dans les aérosols simulant la fumée que l’on retrouve dans les boites de nuit par exemple.

Le propylène glycol entre parfois dans la composition de substances antigel, mais il ne faut absolument pas le confondre avec l’éthylène glycol qui est l’antigel que l’on retrouve le plus couramment et qui est fortement toxique pour l’homme.

La toxicité du propylène glycol

Il existe plusieurs études concernant la toxicité du propylène glycol, par voie orale, par contact cutané, par inhalation et par intraveineuse. Il est important de rappeler que pour ces études, ce sont des quantités très importantes de propylène glycol qui ont été administrées.

Il apparaît que lorsque le PG est ingéré par voie orale ou par intraveineuse, en très grandes quantités, il peut causer des problèmes d’insuffisance rénale principalement à cause d’une trop grande quantité d’acide lactique, résultant de la métabolisation du PG dans l’’organisme. Par contact cutané, il a été mis en évidence quelques réactions d’irritations, spécifiques à certaines personnes. Pour l’absorption du PG sous forme d’inhalation on ne remarque pas de toxicité avérée, mais une irritation des voies respiratoires chez certaines personnes.

Toutes les études tendent donc à démontrer que le PG peut provoquer des irritations chez certaines personnes sensibles, mais que la plupart des effets négatifs n’apparaissent que lors d’une exposition à des quantités importantes, qui sont loin d’être atteintes avec une cigarette électronique.

Le propylène glycol dans les e-liquides

Le propylène glycol est un des ingrédients principaux (avec la glycérine végétale) des e-liquides utilisés dans le monde de la vape. Grâce à ces propriétés, il s’adapte parfaitement aux cigarettes électroniques et participe entre autres à la création de la vapeur et au transport des arômes.

Son rôle

Le propylène glycol, grâce à sa composition et ses caractéristiques, est un ingrédient parfaitement adapté à la création d’e-liquides destinés à l’industrie de la vape.

De par sa composition peu visqueuse, le PG rend le liquide fluide ce qui lui permet de parfaitement bien imprégner les mèches des résistances utilisées dans une cigarette électronique.

Le PG se vaporise à faible température, et permet donc de facilement créer de la vapeur lorsqu’il est utilisé dans une cigarette électronique. Pour rappel, la vapeur que l’on retrouve avec l’e-cigarette est un ensemble de petites gouttelettes de PG (et de VG si le liquide en contient) qui transporte la nicotine et les arômes jusqu’aux poumons.

Le PG est un très bon véhicule pour les arômes et la nicotine contenue dans les liquides, grâce à lui les saveurs sont représentées plus fidèlement pour permettre la création de nouvelles recettes toujours plus réalistes.

Nos conseils pour les vapoteurs sensibles

Le principal effet négatif que l’on retrouve avec le propylène glycol dans les liquides, c’est son pouvoir irritant. Il sera donc pénible pour un public sensible, de vapoter convenablement des e-liquides contenant du propylène glycol.

Il existe un grand nombre de différentes compositions d’e-liquides, ce qui permet de trouver un équilibre entre le ratio de propylène glycol et le ratio de glycérine végétal pour les personnes sensibles à l’un des composants. Les personnes sensibles au propylène glycol pourront choisir des liquides contenant une grande part de glycérine végétale comme des ratios 50PG/50VG ou 30PG/70VG.

Pour les vapoteurs intolérants au PG, il faudra sans nul doute se tourner vers des liquides qui ne contiennent pas de propylène glycol. Il existe de plus en plus d’alternatives au propylène glycol dans la composition des liquides, qui permettent aux personnes intolérantes de continuer à vapoter sereinement ; pour connaître ces alternatives, nous vous invitons à découvrir notre article « E-liquide sans propylène glycol ».

En conclusion, on pourra dire que le propylène glycol n’est pas considéré à l’heure actuelle comme une substance toxique, mais qu’il convient de le consommer avec modération. Dans les e-liquides, il peut avoir des conséquences désagréables pour certaines personnes intolérantes ou sensibles ce qui nécessitera soit un changement du ratio de propylène glycol contenu dans le liquide, soit un changement complet de la composition.

 

Laissez un commentaire

Connectez vous pour laisser un commentaire